Alentours de La Torche

Trips et voyages

Modérateurs : boZZo, stef

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5794
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Alentours de La Torche

Message par balboxl » lun. 19 oct. 2020 18:14

Petite semaine avec Voodoo, Giarmo, Gwen & fils, Sofi :) , à la pointe sud de la bretagne.
Route le samedi, avec stop rhum arrangé & dodo chez Voodoo à Nantes le soir.

Le dimanche, session molle, 10-13 nds. La sonic3 15 le fait en TT kooka, mais c'est quand même mou. Giarmo est en soFr 11 + skim, Voodoo en religion 10.5 et foil, Gwen & fils sur mon ex sonic² 15.
J'essayerai son foil, mais avec 70 cm de mât et du clapot, je trouve ça pas top pour surfer, je préfère les mâts plus longs.
Je laisse Voodoo à ses progrès impressionnants en foil, et lui prends son fish. Petit upwind à la pointe pour moi, avec le fish je suis super toilé, et il y a moyen de prendre quelques accélérations sur de la houle, mais pas plus que ça. Avec la 15 qui tourne pas, c'est pas très radical quand même.

Le lundi, plus de vent : 20-27 nds, et du flat 8-) .
IMG_20201019_124416_1.jpg

J'y vais avec magik 15 pendant que les autres continuent à manger. Session bof dans le flat malgré les 17-23 nds, je suis un peu mou. Ça monte encore et je vais choper la 9 8-) . Bonne session dans le flat avec le fils de Gwen qui est en rebel 10, du bon jump avec de l'héliloop, mais ça fait bizarre de pas avoir de rafale ni d'ascendance ! Donc pas de gros gros jump non plus. Du coup, avec la marée montante, je vais voir le mètre cinquante qui rentre vers la pointe, il y a moyen d'en choper quelques unes.
Petit épisode "rescue" de Gwen & Sofi qui se sont emmêlées les ailes en voulant échanger les ailes, et pendant ce temps, la houle est montée, donc j'irais m'en mettre quelques unes juste au vent de la digue du port. Avec un bon contre courant qui permet de remonter super facilement, ça enchaîne bien.

Aller, y a l'apéro là... :)
Dernière modification par balboxl le ven. 23 oct. 2020 09:56, modifié 1 fois.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5794
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Alentours de La Torche

Message par balboxl » ven. 23 oct. 2020 09:56

Le mardi, belles prév' : SSE 20 nds, side-on à la torche, avec 2-3m de vagues de SW. On passe à la torche, le sable vole, il y a deux kiter à l'eau, mais c'est un peu trop pour une bonne partie de l'équipe. Donc décision d'aller péter 1h plus au Nord, sur un spot bien enfermé : plage de l'Aber, vers Crozon.
1.jpg

Le spot est beau, plein ON mais avec 20 à 25-28 nds.
2.jpg

J'y vais avec miss red hot la 9m. Gwen & son fils en 10m (respectivement une RRD 10.5 de Voodoo et une Rebel 10), Voodoo sur son autre 10.5, Sofi en 9 sonotone, et Giarmo toile bien, en 11 SoFr - il ira vite chercher sa 6. Un peu de surfouillage, et surtout quelques tirs, accompagné à ce petit jeu par le fils de Gwen.
Dès le début de session, je m'envoie ma board dans le tibia, voilà ce que ça donne en fin de session :
3.jpg

Au milieu de la montante, il y a quelques séries, avec Voodoo on prend ce qu'il y a à prendre :) , Sofi envoie bien aussi.

Comme avec Voodoo on s'est quand même sentis lésés avec un grand B, d'avoir fait une heure de route alors qu'on était à côté de la torche, on y va le lendemain.
4.jpg

Vent pas super fort, il reste 2m de vagues dans les séries, side-on. Je fais le fusible et y vais avec magik 15. Prise de vitesse sur les mousses étalées au bord, je croise les vaguelettes avec un bon angle, puis de plus belles vagues qui viennent de casser, puis des vrais vagues... Je fais gaffe à rester aile basse et à garder de la vitesse, puis je rencontre le boss du niveau final, le truc plus haut que le van... Aller hop, on envoie un fax à magik 15, on crante et on saute, en espérant que les 8 secondes de période suffisent pour relancer avant la suivante...
Au bord retour, parallèle à la plage, je suis beaucoup trop toilé pour surfer. Et comme je suis contre le courant et dans le flat des vagues qui ont brisé, je fais des départs full speed en surpuissance. J'essaye quand même d'en surfer une ou deux, je me prends une grosse alerte - aile déventée, bord de fuite à 3 mètres au-dessus de la crête de la suivante, en train d'être poussé par une belle... Je plante pas la 15, et vais chercher la 9 !
Les autres rejoignent, il y a une vingtaine de nœuds, miss red hot me donne un super cap. Bonne réactivité je suis vraiment à l'aise pour sortir au large en deux coups de cuillère à plein pot. Et c'est un délice pour surfer, je me mets la bombe de la série, en frontside, mon bon pied devant. Même la reforme pousse fort...!
Les autres y vont en 10/10.5/9/11 comme la veille. Le vent baisse, Voodoo couine vite et va chercher ma 15.
Pendant ce temps, j'ai été un poil gourmand. Gros bottom vers la droite, l'aile qui part à gauche, je la fais sortir de la fenêtre, la relance en downloop, en comptant sur ma vitesse dans la vague pour maintenir les lignes tendues, et faire revenir l'aile dans la fenêtre. Mais... ça passera pas, la vague me repasse dessous, l'aile ressource pas. J'essaye de la redécoller au milieu de la série, il n'y a plus qu'une grosse douzaine de nœuds, et c'est déventé au ras de l'eau. Elle passe sur quelques crêtes, boit un peu à quelques séries.... Je suis vraiment pas loin de la redécoller, elle n'a plus que les pointes des oreilles dans l'eau, mais il n'y a pas assez de temps entre les séries, dès qu'elle est prête à décoller, je me fais pousser dans le dos :evil: . Retour à la plage, là pour le coup dans le shore break, elle a bien bue, je couine un peu à la sortir.

Pas de dégâts, je me remettrai un bout de session en 15, que Voodoo a lâché, au surf faut bien la connaître pour l'apprécier (mais au moins là, il cap !). Mais les vagues ont baissées, donc on boucle la manip.
On va sur la pointe de la torche, voir la fin des quarts de finale et des demi des wave games, en surf.
5.jpg
6.jpg

Les mecs sortent de belles manœuvres, avec une vitesse de dingue obtenue à grand coup de pompage, sur des vagues bof, qui cassent vite de partout.

Coulé de choleil, puis l'habituel apéro, bonne bouffe, et tarot, poker,...
7.jpg
Dernière modification par balboxl le dim. 25 oct. 2020 16:48, modifié 3 fois.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5794
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Alentours de La Torche

Message par balboxl » dim. 25 oct. 2020 16:24

Le jeudi, c'est la journée light et relâche en perspective. On fait 2 groupes : Giarmo, Gwen et Sophie en balade, et le fiston, Voodoo et moi, en trip surf. On va au Nord de la plage de la Torche, il y a un mètre voir un mètre quarante.
6 à 10 nds, vent side-on.
Je visse le foil de Voodoo, un allvator avec mât de 70 et planche courte (4'6''), Voodoo sort son fish, et passe son Sea Lion, un gros SUP fish, au fiston.

Une fois passé le shore break, je me prends bien au jeu et chope quelques vagues avec le foil. Magik 15 est royale et accepte gentiment de rester avec une très faible tension des lignes quand j'avance vers elle, poussée par le début de la vague.
1.jpg

Car oui, même si ça creuse pas très fort, j'ai du mal à me faire rattraper par le haut de la vague, je reste toujours 2-3 mètres devant, comme poussé en anticipation... Il ne faut pas grand chose au foil pour glisser !
5.jpg

Croiser les vagues est bien compliqué, avec le mât court, mais ça rentre. Je prends quelques bonnes bûchasses quand même, avec le stress de ne pas planter l'aile, dans un 6-10 nds.
3.jpg
Hop, amorti !

Les 3 règles sont :
-ne pas planter l'aile
-ne pas planter l'aile
-ne pas planter l'aile !

Ceci dit, j'échangerai pour rien au monde ma place avec Voodoo ou le fiston, en surf et SUP. Ils se prennent quelques séries dans la tronche et les sinus, et je vois quelques planches catapultées en l'air, même le fish de Voodoo, qui a pourtant un bon niveau !

C'est exactement pour ce genre de session que je me suis mis au foil : des vagues pas ouf, un vent asthmatique, et pas envie de me faire brasser à la rame pure, à direct être claqué, avec une combi pas adaptée...
Une top session au soleil, avec des grosses sensations de glisse, de l'adrénaline, et un foil qui siffle quand ça descend dans la pente :D .
En plus, le foil permet d'enchaîner les vagues : un bord pour ressortir (après éventuellement s'être bouffé au jibe), un petit bord sans chercher à remonter vraiment, juste pour se placer sur une, et tu re-surf... 8-)
2.jpg
4.jpg
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5794
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Alentours de La Torche

Message par balboxl » lun. 26 oct. 2020 19:13

Le vendredi, tout le monde s'y recolle :) .
1.jpg
On a tous prévus 2 combi voir plus, donc ça fait du monde à sécher ! Mais ça permet d'être motivé le matin, avec la perspective d'enfiler une combar qui a séché 36 heures. On retourne à peu près au spot de la veille, vers le Nord de la Torche, à la fin de la plage. Avec des décollages depuis des prairies, j'aime beaucoup ces spots, qui ne sablent pas les ailes :) .
Cette fois il y a un peu plus d'air, j'y vais avec la so3 9m, dans une grosse quinzaine de nœuds, pendant que les autres hésitent. Départ chaotique : je lance l'aile pour partir vers bâbord, l'eau se retire, les ailerons touchent (pour ce trip j'ai pris la grande kooka en 132, histoire de passer le clapot, et de surfer des vagues molles, et d'avoir de l'accroche, avec ses ailerons de 50 mm), et je me bouffe. Je repars, ça cap pas :evil: , puis fais demi-tour, et oh miracle, tribord amure, ça cap du feu de dieu :-D !
Donc autant pour moi, j'avais mal quelle était la composante side du vent, ou alors, c'est un effet du courant. Il y a 1 à 2 mètres de houle, je remonte le spot pour aller à une pointe. Je tourne autour de deux kiters en 12 et surf qui font des bords carrés, merci miss red hot ! Cette aile est décidément assez dingue en cap. Et toujours la bonne pression, juste de quoi se sustenter dans le harnais pour franchir les vagues, et suffisamment de choqué pour pouvoir bien caper et franchir le plus perpendiculairement les vagues, sans avoir à contrer fortement l'aile. Quelques beaux surfs sur un effet de point break, enfin faut le dire vite... Y a pas Keanu Reeves non plus, les vagues sont plus marquées certes, mais c'est pas ouf.
Retour aux camtars, je vais ravitailler, pendant que la troupe se change.
Comme d'habitude, Voodoo tente en 10.5, passe une 10.5 à Gwen (dont le fiston est reparti la veille), Sofi en 9 (Evo je crois), et Giarmo en SoFr 11 + skim. Il sera le seul à s'en tirer, il passe la barre puis reste au large.
Vu que c'est mou, vers les 12- 15 nds, que je sens pas trop surfer avec la 15m² dans ce quasi plein ON, et pour varier, et me mettre un peu dans le rouge, je visses le foil de Voodoo. Il me regarde bizarrement, il y a quand même du jus et 1 à 2 mètres qui pètent... Ça fait depuis le début de la session que j'hésite, j'ai avec lui déjà conclu deux fois que c'était une connerie, mais là, j'y vais :lol: . "Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît !". Faut dire que le cap de la 9m, couplée à la kooka, m'a fait remotner dans les vagues tellement facilement après chaque surf, que j'ai pris la confiance.
Bon, avec le foil,... j'en ai bouffé 2-3, le temps de me caler à la bonne vitesse, et de sortir de la zone "d'impact" .Je mets des guillemets car c'est pas hyper violent non plus... c'est seulement car j'y suis avec 4 kg de faucille au bout de 70 cm de bras de levier, et une pocket à volume, que dans la tête, ça prend de la taille. La bonne vitesse, c'est le décrochage, plus 2 nds. Plus lent, ça retombe, et plus vite, les vagues se succèdent trop en les remontant, j'arrive pas à suivre leur altitude (mât court).
Le foil, c'est quand même un sacré truc de débile. Le cap est monstrueux, tribord comme bâbord... "Obligé" en permanence d'aller surfer les trains de houle, pour pas trop m'écarter de la plage ! Et pendant les surf... Malgré la vitesse élevée des trains de houle en eau profonde, les vagues ne me passent pas dessous, le foil glisse super vite, dans un sifflement grisant (et rappelant un peu Clara Morgane). On peut soit placer de grandes courbes, soit des petits virages alternés, avec les genoux qui pompent en rythme.
La so3 9 suit étonnamment bien, avec très peu de tension dans les lignes. Je la place parfois en décrochage plein centre de fenêtre, mais le plus souvent, elle est sagement entre 11h et 1h, au bord de fenêtre, à suivre. Dans les grandes accélérations dans la houle, qui font que le vent apparent décale de 45°, elle suit gentiment, sans tirer ni décrocher, top.
Je croise plusieurs fois Giarmo au large dans la houle, il se tire de longs bords et s'enfile toute la plage. Voodoo est à la peine, syndrome "Gilles de la Tourette" ON, il cherche à passer cette foutue barre pour aller enfin s'en faire une, il a sorti le fish, son arme de la dernière chance, mais avec son volume, dur de pas rebondir sur les mousses du shore break. Gwen a lâché l'éponge assez vite, et Sofi pose aussi, après pas mal de bords avec une belle vitesse.
Je repars en TT car je sens que j'ai pas mal épuisé ma chance en foil et que je vais bien finir par faire LA grosse connerie de trop. Quelques derniers bords, j'accompagne Voodoo qui veut absolument "s'en faire une ******". Je pose après avoir été très ambitieux et gourmand : je vois un kicker, je saute, une fois en l'air je me dis "tiens, et si j'envoyais un KL ?", il fait 3/4 du tour, je me bouffe dans 50 cm d'eau, je me re-fais mal au tibia, je vais poser. Et Voodoo va poser, après une petite marche ;) .

Encore une bonne session, et je commence petit à petit à me conforter dans mon avis que le foil, c'est marrant quand il y a des vagues, et pas suffisamment d'air pour avoir un bon cap en planche classique. Et que la kooka est top : dès qu'un surf marche vraiment, elle marche au top, donc de mon point de vue, aucun intérêt à aller s'handicaper avec un machin qui marche pas vraiment mieux dans une direction, et qui ne marche pas du tout dans l'autre direction.
Et surtout, je découvre qu'en foil, je commence à avoir le début du niveau nécessaire pour titiller de loin de la houle dont parfois la crête brise mollement. Je tombe pas trop quand j'accompagne une vague un peu trop loin, jusqu'à la zone où ça déferle, mais je préfère ne pas jouer à ça, j'ai pas un assez grand taux de réussite au croisement de vagues (le mât court et la petite board doit pas aider), et le risque de cramer trop d'énergie, puis de faire une erreur d'aile, est pour l'instant, trop grand.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5794
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Alentours de La Torche

Message par balboxl » mar. 27 oct. 2020 18:21

Le samedi, dernier jour :( , mais les prév sont pêchues : 40 nds de SW, 4 m de vagues :) ! Voodoo est, malheureusement pour lui, rentré dans la soirée de la veille.

On arrive à Penmarch, juste au Sud de la pointe de la torche, à son vent. Les 3-4 mètres y sont, et déroulent propre. Normal, c'est side-off, donc pas mal déventé.
0.jpg

Le groupe se le sent moyen, on va jusqu'à la compét, voir en combien sont les kiteux.
Le temps est gris et l'air est liquide, je sens un bon 15-30 nds, avec prév' de monter à plus, Gwen se le sent pas et veut bien me prêter sa rebel 7. Cela résout du coup mon dilemne "so3 9 dans un vent qui va monter à 40 nds, ou so² 6 dans du vent pourri avec déventes", pas besoin donc pour moi de traîner plus sur la plage. J'enfile la combar dans le camtar, pendant que la troupe qui continue à se balader sur la plage, se prend un bon grain, et se fait tremper jusqu'aux os.

Je suis tout seul (as usual), Sofi en 6, puis un mec en 8, ne me rejoindront que pas mal plus tard. Le vent est plus faible que ce que je pensais, la rebel se prend de bonnes baffes quand même. J'ai suffisamment de patate pour passer du gros mètre de barre au départ, malgré la proximité des dunes en side-off, et plus loin au large, je suis suffisamment toilé pour ne pas avoir à faire demi-tour devant de la bombasse de 3 mètres qui pète, je peux sauter par-dessus (suis toujours en TT, avec la kooka !). Y a de la période, donc de la distance entre les vagues, ce qui rend le truc facile.
Par contre, soit il y a du jus, soit le vent est à trous, soit la rebel ça cap moins que les sonic :mrgreen: , enfin ça doit être un peu des 3, car la remontée au vent n'est pas faramineuse.
Faut pas que je me fasse emmener trop sous le vent au surf car il y a la compét (des pauvres pinchous, qui se coltinent la zone d'impact la plus forte de face, j'amerais pas être à leur place !), et au vent, j'arrive vite au milieu de surfeurs.
Je dois faire 2 aller-retour pour 1 vague surfée, j'ai plus l'habitude ! Mais les surfs valent le coup, les vagues sont propres, déroulent de manière presque régulière. Pas énormes, la bonne taille pour jouer. Je me familiarise doucement avec la rebel, ça drift pas comme un caisson ni n'a la même tenue en l'air... Je suis frontside, side-side-off, et sur quelques sections, je peux placer des grosses carves backside au bottom, faut bien que je pense à renvoyer l'aile vers le haut avant, sinon je me prends de sérieuses alertes !
Sofi rejoint et ne sort pas mieux que des bords carrés (big up en strapless !), le vent est plutôt en train de baisser et je couine pas mal, les autres n'y vont pas... On se retrouve au bord, et je crois qu'en deux mots, on décide d'aller ailleurs !

On bouge donc du côté on-side-on, le Steir (en gardant les combi ;) ). Là, les 30 nds y sont, plutôt réguliers. Gwen s'est changée, des habits secs l'ont décongelée, elle y va avec la neo 6 de Sofi, Sofi y va avec sa dice 4m (et elle sera pas mal toilée quand même !), et je re-prends la rebel 7 de Gwen. Giarmo se le sent pas, faut dire que l'air est puissant (vent liquide), et qu'il y a un à deux mètres au bord.
Mais le mieux, c'est au fond, vers la pointe :
1.jpg
Gwen donne une idée de la taille des mousses

2.jpg
Et Sofi attend la vague ;)

Le petit point blanc au fond vers la pointe sur la première photo, ça doit être une des belles longues houles, dont la crête déferle, 3 à 4 mètres au-dessus de leur longue base. Il n'y a personne dans ce coin, c'est bizarre :?, seulement Sofi et Gwen, le reste du troupeau est au vent (j'y passerai : c'était bien plus petit, bien plus haché). Pourtant super facile d'y aller, en direct dans le prolongement du bord du départ. Les vagues y sont espacées, trèèès rapides, une sorte de longue houle qui jamais ne brise vraiment. Avec les 30 à 40 nds, l'aile ne risque pas trop de déventer, et avec les 20 à 30 nds de vitesse qu'on prend à la descente des vagues, ça réduit juste à ce qu'il faut la tension dans les lignes. Top conditions pour la kooka, qui peut exprimer sa glisse à haute vitesse, avec les longues descentes dans des vagues qui restent en dessous car se déplacent très vite, et des grandes carves sur l'accroche des rails fins, qui coupent bien le clapot qu'il resterait.
Et pour ressortir, c'est facile aussi, déjà car les vagues ne ferment pas vraiment, et ensuite, il doit y avoir un phénomène de courant, qui fait qu'on peut caper parallèle à la plage, dans le flat laissé par les mousses qui s'étalent. Retour direct au point de départ de gréage en rasant la plage, petit jump transition avec la mousse qui passe sous les fesses, et les prochains talus mobiles sont juste dans l'axe du bord de sortie :D .
Excellente session donc, je commence à bien aimer la rebel dans cet exercice. Même si la so² 6 l'aurait fait - et la so3 9 l'aurait peut-être fait à Penmarch - je me suis juste un tout petit peu fait caca dessus ! Cela dit, je regrette pas la rebel, car le vent monte bien, rafales à 42-43 sur les relevés, et l'air est super dense ! Je suis trimé à moitié, juste pour pouvoir surfer, quand je veux sauter je retire le trim'. Bon, sur du gros crantage sur le flat des mousses, ou avec de l'élan contre un bon kicker, ça monte, la barre des 10 mètres est largement franchie, mais rien de transcendant, j'attends mieux d'une 7m caractérisée jump old school dans 40 nds qui portent bien.
Le vent prend encore quelques tours, Gwen a pas vraiment trouvée la toile qu'il lui fallait plus tôt (moyen en 6, trop en 7...), Sofi commence à être (trop) toilée en strapless malgré sa 4 et a posée, et moi, j'aperçois le jour à travers l'aile, donc je rentre aussi (petite déchirure).

Une excellente journée encore, un beau final :D , je suis content d'avoir ridé la torche avec de belles conditions de vagues 8-) , et d'avoir ensuite été jouer au Steir, sur des vagues peu creuses, mais hautes et rapides, avec un vent fort qui permettait de faire drifter l'aile, et d'à peine la sentir.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Répondre