Conviviale kiteboat 2020

Ici on parle de cerf-voiliers et autres Jolly Rogers

Modérateurs : boZZo, stef

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5708
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Conviviale kiteboat 2020

Message par balboxl » dim. 23 août 2020 10:06

Je regroupe dans un sujet les posts sur la conviviale kiteboat de 2020, la première du genre à ce que l'on sache.
Organisée par la famille ArmorKite, avec la participation de catakite ans co, d'autres acteurs du domaine, et de mon collègue et moi

Donc 4 bateaux :
Catakite and co
ArmorKite 6.5
Une coque de dériveur 4.45 d'Armorkite
Le nacra 5.8 de mon collègue, "aile d'eau radeau" (/el'dorado)

On attaque la journée du jeudi par ré accastiller le nacra, qui n'a pas navigué depuis 2 ans, et dont les foils et l'accastillage avaient été fournis par un autre kiteboater, et sont repartis avec lui. La soirée se termine sur la voile, à 22h, à réparer des valves décollées, des hernies dans les bladder, préparer une barre spéciale...

Matinée du vendredi sur l'autobahn, et on arrive à port la forêt, au milieu des maxi de course.

Sur le port, le vent siffle, le bateau est moyennement préparé, j'ai un peu la boule au ventre, le collègue est aussi sur la défensive...

Le post du vendredi :
balboxl a écrit :
ven. 21 août 2020 19:35
Vivants !
Grosse appréhension avant de décoller depuis la cale Sud de port la forêt, le kiteboat semble pas super prêt malgré nos efforts de la soirée de la veille, et du matin. Et puis surtout, il y a 30 nds, les mâts de la marina sifflent... Je dé-grée la 16, et on remplace par une 9, airush ultra mono latte.
Mise à l'eau du nacra par la cale, puis on le décale vers la berge, sous le vent du port, dans le chenal.
On grée la 9 sur la plage, je pense qu'il n'y a pas plus de tours qu'un kiteloop, qu'on ne peut pas dévriller (barre déportée : les avants ne passent pas par la barre, ce qui permet de s'assoir où tu veux sur le bateau, moyennant une gestion d'un trim de 2-3 mètres).
Bref, on décolle avec des tours et des algues de la grève dans les lignes, et comme ça tire fort, on y va direct. La sortie dans le chenal, avec pour commencer un contre bord (pour s'écarter de la berge) est très très chaude, c'est fort, déventé, et les écoles de voile s'y sont repliées, en hobie cat. Le temps de descendre une dérive, un safran, puis un deuxième safran, puis la deuxième dérive, il faut déjà jiber. Jibe un peu brouillon, mais l'aile tient bien en l'air.
Le bateau cap très bien (deux belles dérives d'un mètre facile), et on sort du port. On chope les 30 nds, les sensations de puissance au kite sont grisantes, et le bateau accélère fort, on trace à 12-15 nds.
Les étraves sont bien hors de l'eau, le bateau est fait pour que le haut de la voile lui appuie le nez, via le bras de levier du mât. Du coup là au moins, 0 risque de planter. En plus, la poutre avant du filet est à peine devant les dérives, on ne peut donc pas se tenir plus à l'avant que le milieu du bateau.
C'est marrant au downwind aussi, le pilotage de l'aile est sympa, et le bateau surf, dans un mètre de houle.
On repasse deux-trois fois dans le port histoire de faire des photos, par un journaliste qui est venu pour couvrir cette petite conviviale regroupant les acteurs du monde du kiteboat (mais là on est les seuls à y être allés).
Puis on retourne au large, et après deux bachages d'aile, à cause de notre montage qui a un peu trop de noeuds qui accrochent, et des lignes qui sont pas claires du tout. Et autant de redecollages, on est contents car sur un kiteboat, c'est jamais gagné. Là, on n'a même pas eus à sortir l'ancre flottante, qui permet de limiter la dérive du bateau, qui détend les lignes de l'aile dans l'eau.
On échange de postes, je passe à la barre, et le collègue prend l'aile. Comme c'est son bateau, ses lignes, son aile, et que le but de cette première nav' de chauffe est de voir ce qui va casser, il charge, il charge à bloc. Le bateau trace bien, on fait 4-5 bords de folie, ça pousse, ça pousse fort.
Puis le grand "chklang" attendu, le bout retenant l'aile au bateau, et permettant à l'aile de passer d'un bord à l'autre, a cassé.
On récupère l'aile sur la 5eme, puis retour avec l'aile sur le pont, c'est pas glorieux mais ça cap quand même.
Démêlage, changement d'accastillage, matelotage, et demain, direction les Glénans !
Dernière modification par balboxl le lun. 24 août 2020 07:45, modifié 4 fois.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5708
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Conviviale kiteboat

Message par balboxl » dim. 23 août 2020 10:40

Soirée du vendredi chez la famille ArmorKite, avec une vingtaine de passionnés, c'est cool, beaucoup d'échanges, ça déploie du monofil dans le jardin de partout :) .

Le samedi, le vent est plus normal, c'est même light dans le port. On récupère une Peter Lynn guerilla 2 de 22m2. Elle reste tanquée dans la fenêtre, il y a moins de 8 nds.
On transfère tout de même l'aile au bateau, et on réussit à s'extraire du port.
Le 4.45 part directement de l'autre côté de la digue, avec une Peter Lynn bomba 13 (un beau veau), et catakite and co, en f-one breeze de 11m (et ils sont 3 sur un 16').

La 22m2 a du mal en 21-22m de lignes, pas assez de fenêtre pour bien la travailler.
Petit moment de doute quand on rattrape le 4.45, je me demande si on va réussir à le gratter, puis on arrive dans le même vent qu'eux, et là on se les plie :) .
Une fois au large ça pousse quand même, on marche fort mais on se fait un peu humiliés par un skiper pro qui sort le 60' arkema.

Pas mal de bords, quelques redecollages de la guérilla, puis retour à la plage pour le picnic. Je fais une erreur et lâche la barre déportée, qui n'était pas coulissante sur la 5eme ligne, donc la barre pendouille à 15 mètres du bateau, l'aile en autozénith...
On arrive dans peu de fond, je saute à l'eau, récupère la barre, merci l'autozénith, merci Peter Lynn !
L'aprèm, on part avec le premier proto de 18m2 d'Armorkite à boudins. Ça pousse beaucoup plus, et puis le vent est bien monté aussi, vers les 20 nds.
Le 4.45 tente de décoller une "13m2", qui en fait, s'avère être une 25m2... :lol:
Donc un peu après notre départ déjà rock'n'Roll (marée qui monte, plein de pêcheurs à pieds qui cherchent des coques), ils éclatent le bateau sur le sable, et larguent.
Nav' avec catakite and co qui tirent leurs bords tranquilous. On fait quelques bords au taquet, histoire de larguer le zod qui n'arrive pas à suivre avec ses 100 poneys, et de larguer le drone de voile magazine. On est déjà bien rincés quand le 6.5 nous rejoint. Le collègue est à l'aile, il charge fort, on va passer sous le vent du mini, lorsqu'ils envoient leur aile dans la demi fenêtre opposée. Gros envoi de la nôtre, et une des lignes avant, qui a eu des beaux jours dans les années 2000, dit merde au reste. Retour en zod de sécu pendant qu'on démêle, mais on aurait pu rentrer en self rescue.

Douche chaude qui fait un bien fou dans les superbes douches de port la forêt (hyper classes), puis soirée en rejoignant en zod lagoélette bar à bières / vin, à refaire la session, le développement technique du kiteboat, et la vie :D .
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5708
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Conviviale kiteboat 2020

Message par balboxl » dim. 23 août 2020 19:32

Le dimanche, light au programme, donc on reprend un tout petit poil de sommeil, hébergés chez ArmorKite familly, puis c'est montage d'asso kiteboat et grandes discussions de passionnés.
On hésite à aller se faire une nav' kite classique à Quiberon sur la route du retour, on a pas trop envie de ressortir aile d'eau radeau, faudrait qu'on change les lignes (et qu'on pète un nouveau jeu), et puis c'est light, donc question sensations, ça serait moins bien que la veille. Et on est aussi cassés de partout, le bateau n'avait plus de sangles cale pieds (et malgré qu'il n'ait que les arrières, un max de charge passe par le pilote), et on s'est niqués le cou, à surveiller l'aile haute pendant les jibes.
ArmorKite nous propose un tour sur leur 6.50, c'est l'occasion de voir un bateau au point, qui peut mettre en l'air une aile depuis le large, avec ses systèmes de treuil, renvois,...

IMG_20200823_182659.jpg
Le 6.50, avec le 4.45 au premier plan.

IMG_20200823_182601.jpg

IMG_20200823_142611.jpg

IMG_20200823_142621.jpg
Plan de pont épuré.


On sort au moteur (quel confort !), puis le compresseur gonfle la 25m2 monolatte (confort !), et le treuil déroule quelques mètres de lignes (confort !).
Décollage sur un arrière et la 5eme, puis l'aile se lève péniblement dans 6-8 nds au bord de fenêtre, on désactive l'ancre flottante qui limitait notre dérive, on déroule des lignes et ça accélère...

IMG_20200823_161534.jpg


Le bateau peut faire bien mieux et se révèle une fois que les voiliers classiques sont surtoilés (et limités par leur couple de redressement), mais il marche déjà pas mal, on fait nos 4-10 nds dans 6-12 nds. Petit redécollage après que j'ai pris l'aile et tenté de la travailler, l'aile est lourde de flotte et je l'ai mal anticipée.
Le bateau aime bien remonter au vent pour bien tendre les lignes dans le light, donc on enchaîne par une série de gros downloop, bateau qui louvoie de part et d'autre du vent arrière. 25m2 qui passent dans la fenêtre en 45m de lignes, ça tire fort. On est lourds sur le bateau (2 maigrichons, 1 normal, 1 bon gabarit) mais ça accélère fort. Bonnes sensations, notamment quand on passe en gros KL entre deux voiliers, écartés de 50m...

Puis on se mange un trou d'air, on doit rentrer et on plie.
Une bonne découverte, c'était cool, très sympa à ArmorKite d'avoir organisés cette conviviale, de nous avoir hébergés et fait office de base arrière logistique, d'avoir organisés et fait les sécus, de nous avoir emmenés sur leur bateau et tout montré,... 8-)
Dernière modification par balboxl le lun. 24 août 2020 08:15, modifié 1 fois.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
voodoo13
Messages : 5654
Inscription : sam. 18 août 2012 17:51
Localisation : De St Gilles à Kerhilio...

Re: Conviviale kiteboat 2020

Message par voodoo13 » dim. 23 août 2020 21:50

Héhé, le mec qui bosse discrétos alors qu'il est vacances.
Ou c'est l'inverse ?... :lol:
Speed 3 DLX 12m || Religion MKIV 10.5/9/7 || Pansh Genesis 6.5 || Fatal Kite 5.0 || Et aussi: surfs, funboard, bodyboard, Sealion, MTBs... et des jumeaux (année modèle 2010).

Avatar de l’utilisateur
regis-de-giens
Messages : 2404
Inscription : dim. 14 avr. 2013 16:38
Localisation : nice et almanarre

Re: Conviviale kiteboat 2020

Message par regis-de-giens » dim. 23 août 2020 23:45

Merci pour les CR.
Moi cette semaine, j ai eu l "l heureuse" surprise de constater qu on m a volé le lynx que j avais préparé et utilisé en kite boat il y a 3 ans... "Co..ard!!!" .
60kg, CA Pulsion 18&15, Elf Joker 11&7, OR Flite 10, Airush One 9&6, Rally 6&4, Pansh Adam 5.5 B/C, smart 6.5
Foil Ketos (easy/wave/race/1200), Spleen Zone 174, Rsc Supreme V, TBK Mana, skis

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5708
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Conviviale kiteboat 2020

Message par balboxl » lun. 24 août 2020 00:06

C'était bien ça. Les grosses vacances, c'est quand je suis au boulot.
Là, 25m2, c'est du petit :D !

Bilan personnel :
Personnellement, j'y allais pour accompagner le collègue (http://robokite.blogspot.com/?m=1), en tant qu' équiper. Et en tant que passionné de kite, et surtout car je me demandais si lorsque je me prendrai un voilier pour (re)faire le tour du monde, ça serait un classique, ou un kite boat. Avec le distributeur de kite-tender qui devait venir et ArmorKite, je voyais un peu l'état d'avancement de ce qui se fait de mieux.
Pour compléter le tableau, j'adore kiter, en fait tous les weekends, avec une préférence pour les sauts ou les vagues, bien toilé en TT.

Mes conclusions du moment, avec cet état d'esprit et ces attentes :
-le kiteboat léger, genre coque de dériveur, n'a pour moi aucun intérêt par rapport à du kitesurf. C'est pas si léger que ça question contraintes (remorque, mise à l'eau,...), mais ça ne te permet rien de plus par rapport au kitesurf : tu vas plutôt plus lentement, tu peux pas trop embarquer une 3eme personne (et les deux sur le bateau doivent être des kiter), tu peux pas embarquer des affaires pour faire genre un bivouac et passer la nuit sur une île à plusieurs milles,... Bref, vaut mieux plutôt se trimballer une board dans le coffre.
Faut par contre reconnaître qu'on se fait moins caguer qu'en dériveur classique à mât. D'habitude c'est barrer qui est le plus fun, là c'est de piloter l'aile, avec une grosse sensation de puissance, et un grand besoin de connivence : à l'abattée, ça ne marche bien que si les deux sont synchros. Et du coup, c'est marrant aussi de barrer :) .
-les kiteboat un poil plus lourds, genre notre cata de sport, c'est encore plus débile. Plus de contraintes : une remorque plus grosse et plus large (2m50 et des brouettes), une mise en œuvre plus complexe car il faut sortir des tailles d'aile non décollables à pieds, un accastillage complexe pour déporter le pilotage si tu veux que le point de tir puisse aller sous le vent (condition sine qua none pour pouvoir envoyer toilé).
Par contre avec deux débiles qui sortent dans du vent fort des grosses bâches et envoient, ça marche très très fort. Faut quand même bien dimensionner tout l'accastillage, faire des lignes spéciales... Et je pense que dans tous les cas, si tu fais un envoi pleine fenêtre dans baston, tu vas tout péter. Peut être mettre un fusible :?: . Et on peut embarquer un(e) passager(ère).
-le mini habitable, genre l'Armorkite 6,50. Avec un moteur.
Là, tu peux envisager un raid côtier, tu peux partir du port, déployer de manière sécu de la très grosse aile en pleine eau, qui te permet de continuer à avoir de très bonnes sensations...
-le voilier habitable. Ça n'existe pas encore. Beaucoup de développement à faire pour réussir à manipuler et déployer des ailes de l'ordre de centaines de m2, avoir des auto pilotes au point,...

Donc pour mon cas perso, ce que j'en retiens :
- un voilier classique avec un mât et des voiles pour voyager.
- une coque de dériveur, avec un puits central pour mettre un moteur hors bord, et un kite, et un grand coffre avant, pour en faire l'annexe du voilier, avec un hors bord pas trop cher (car petit), et quand même la capacité de faire des milles quand il y a du vent. Avec une barre déportée bricolée et dimensionnée spécialement, mais assez simple car sur un mono, pas besoin d'aller déporter le point d'amure sous le vent.
Ce qui implique d'avoir des bossoirs pour relever cette coque sur le voilier.
- des planches et barres de kitesurf classique pour s'amuser à la journée.
- et si j'habitais en face d'îles sympa pour y kiter et dormir les weekends, genre les Glénans, un mini habitable, tel l'armorkite. Ou un dériveur dans les 5m, avec une micro cabine avant/ un grand coffre, pour y foutre une tente, un matelas gonflable, de la bouffe, un réchaud, des board de kite, quelques ailes.
Dernière modification par balboxl le mar. 25 août 2020 22:19, modifié 1 fois.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5708
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Conviviale kiteboat 2020

Message par balboxl » lun. 24 août 2020 22:35

Quelques photos d'aile d'eau radeau, j'espère que d'autres en nav' viendront !
1.jpg

2.jpg
Bon, il trace fort, n'empêche que ça reste sur sa remorque qu'il est le plus rapide !
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
stef
Administrateur du site
Messages : 5377
Inscription : lun. 6 août 2012 20:33

Re: Conviviale kiteboat 2020

Message par stef » mar. 25 août 2020 22:16

Merci pour toutes ces infos, j'aime beaucoup ta comparaison des différentes options.

Mon choix irait sur un bateau type armokite sur foil 8-)
Flysurfer speed 1 7m, speed 2 12m, psycho 4 4m, 6m et 10m DL, Concept Air protos 4.5, 6.5, 8.5 + quiver varié de surfs

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 5708
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Conviviale kiteboat 2020

Message par balboxl » mar. 25 août 2020 22:23

Essaye déjà sans foil. Tu verras qu'il n'y en a pas vraiment besoin pour tracer fort :twisted: ...
Le collègue a trouvé que le bateau marchait plutôt mieux sans foil. Par contre, on le sollicitait plus.

Je trouve qu'un kiteboat, c'est déjà suffisamment complexe, sans avoir à rajouter des foils. Et qu'une grosse partie du plaisir vient, quand t'es pilote, du sentiment de puissance et quand t'es barreur, d'être au planning (et ce, même sur un cata !).
Bon, j'imagine que le pilote peut toujours charger autant sur foils, et que ça doit être marrant de barrer un bateau très réactif sur foils, mais je trouve que c'est pas mal de complexité en plus, surtout qu'en cas d'envoi d'aile, tu es amené à faire quelques lofs ou abattées sauvages, je sais pas trop comment cela se passerait au niveau de l'assiette d'un bateau sur foils...


Question coque, en programme week-end, moi ça serait un truc genre open 5.70. Et je reste persuadé que les coques de bateaux à moteur sont très adaptées, moyennant d'y ajouter un puit de dérive, qu'on peut mettre proche de la cloison de cabine, qui doit bien diffuser les efforts.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7
TT Kriss Custom Kookaboora, Foil Rupel F-1, Skim manta badshark 48, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

sms-kite
Messages : 314
Inscription : mar. 9 janv. 2018 13:03
Localisation : Chambéry 73
Contact :

Re: Conviviale kiteboat 2020

Message par sms-kite » mer. 26 août 2020 09:49

Salut,

C est cool que tu ais pu tester le bateau d Armore kite. C'est claire que ça marche bien et que la voile de kite permet vraiment au bateau de ne pas subir le bras de levier du mat. Perso je pense que le kiteboat 2.0 sera travaillé complètement différent au niveau de la coque. On se rend vite compte qu'il y a peu de risque d enfournement et encore moins besoin d'autant de couple de redressement.
A plus
Nono

Répondre