Splitboard VS snowboard

Ici on parle de ce que l'on a sous les pieds

Modérateurs : boZZo, stef

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 2835
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Splitboard VS snowboard

Message par balboxl » sam. 24 févr. 2018 21:21

Suite au poste de Nicolasroro, et à mes propres interrogations sur le split, je me demandais si ça valait le coup de se prendre un split.
nicolasroro a écrit :Côté neige, la pratique s'est étendue sur 9 spots, entre Haute-Savoie, Savoie et Jura, pour 16 sorties. La plupart en rando, avec les supports suivants : skirando (X9), splitboard (X1) et snowboard (X6). Il m'arrive encore de prendre ce dernier dans le dos avec les raquettes au pied, suivant l'état du manteau neigeux et de la montée.
De ce que je perçoit :
-les split sont faits pour la rando, donc des formes asymétriques avant / arrière, pas pour le snowkite. Si tu en veux un bien symétrique, cela passe par de la très petite série ou du shaper, ça plus le prix des fix et accessoires, ça fait vite cher. Tout ça pour ruiner la semelle en une saison, car en snowkite on aime bien aller titiller les caillasses.
-les splits sont plutôt souples, conceptuellement et aussi car faits pour la poudre. J'ai particulièrement peur de la rigidité en torsion, de la capacité à encaisser un gros blocage genre railey (j'adore envoyer des s-bend avec les pieds dans le sapinou :roll: )

Mais si ça trouve, j'ai complètement tort et je rate quelque chose... alors?
60kg-FS So² 15+11+6, Gx HydraV6 7
TT Kookaboorra, surf Blackwings nugget 5', Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
nicolasroro
Messages : 56
Inscription : mer. 27 mars 2013 18:19
Localisation : Haute-Savoie

Re: Splitboard VS snowboard

Message par nicolasroro » dim. 25 févr. 2018 19:52

Bonsoir,

A l'origine, je randonnais pas mal avec un combo snowboard/raquettes. D'une part, j'ai toujours trouvé beaucoup d'avantages à monter en raquettes si ce n'est le manque de glisse à la montée. D'autre part, porter le snowboard sur le sac à dos était largement compensé par l'efficacité de la planche à la descente. Et je reste habitué à la porter sur 1000 à 1400 de D+ même si cela ralentit la vitesse de montée et peut solliciter les épaules.

Mon snowboard est une planche Salomon qui a presque 18 ans et made in France ! Toujours bien entretenue, elle est très adaptée à une pratique snowkite, l'ensemble planche/fixations/chaussures est suffisamment "fait" pour être souple donc confortable et tolérant. Elle est relativement courte (159cm) pour ma taille (171cm). Par contre, elle a perdu du nerf et dans des randos plus techniques, elle commençait à montrer ses limites (notamment un peu trop de souplesse dans les boots Salomon (modèle Synapse du même âge que la planche).

Quand j'ai appris le kite (automne 2008), je suis rapidement passé au snowkite, d'abord sur des sites de proximité, sans avoir à porter quoi que ce soit. En voulant coupler rando et snowkite pour accéder à des spots plus intéressants, j'ai rapidement vu les limites de porter plusieurs ailes en plus du snowboard dans et sur le sac. Ayant eu une très bonne expérience avec ALUFLEX (les Shapers Alpins) qui m'a fait une excellente planche de freeride (164cm), j'ai commandé par la suite un split qui entame sa 2ème saison.

Effectivement, je l'ai encore peu sorti en snowkite pour plusieurs raisons :
1. pas envie de fusiller la planche dans n'importe quelle condition d'enneigement,
2. si les conditions s'y prêtent, pour les courses de petite dénivelée (<600m de D+), je préfère encore prendre les raquettes plus pratiques à gérer,
3. le split à la montée reste un engin particulier qui n'est pas toujours agréable sur des courses avec d'importants dévers,
4. il faut prendre soin des peaux, surtout s'il y a plusieurs manipulations,
5. comme je fais aussi du ski de rando, c'est souvent plus simple d'envisager la randokite avec ce support. Et en montagne, autant le snowboard est plus efficace en descente, autant le ski est plus facile pour le snowkite en montagne.

Concernant mon split (160cm, freeride), non, il n'est pas plus souple qu'une planche classique, au contraire (fabrication ALUFLEX). Ceux qui sont shapés pour PLUM sont un peu plus souples (Cf. 7ème photo sur le CR suivant : https://www.onekite.com/topic/10617/col ... ier-2015/2)
Avec des boots SALOMON Malamute + fixations PLUM, j'ai un ensemble plutôt rigide très bien adapté pour mes courses de montagne mais, au final, un peu trop rigide pour le snowkite.
A ce stade, je ne suis pas encore bien habitué.

Je n'ai jamais snowkité avec une planche symétrique mais l'arrière est toujours spatulé, alors......
Entretenant moi-même mon matériel, j'évite tout caillou (ça me fait mal au cul - au sens figuré - de marquer un ski, une planche).
Il y a eu beaucoup de progrès technique sur les fixations de splitboard (chez PLUM notamment). Pour la planche, c'est un point positif qui permet de rider à l'identique par rapport à une planche classique car l'embase de fixation doit avoir un effet rigidificateur.
Par contre, les splits "3 parties", pratiques à la montée (skis moins larges), ne sont actuellement pas bon au niveau de la qualité et de la rigidité. Les fabricants se cherchent encore.

Effectivement, le split est un engin technique, peu abordable aussi sur le plan financier. Pour certains avec des chevilles et genoux peu souples, cela peut se transformer en engin de torture.
Par contre, un snowboarder et non skieur qui veut randonner doit envisager à un moment ou un autre l'utilisation d'un split.
Si le choix de la planche prime, avec des dénivelées peu importantes, alors, une bonne paire de raquettes fera très bien l'affaire.
Et le choix de la paire de boots reste important (confort, rigidité, souplesse.....).
Un chemin de mille lieues commence toujours par un premier pas
Lao-Tseu

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 2835
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Splitboard VS snowboard

Message par balboxl » dim. 25 févr. 2018 20:37

Merki Nicolas,

Ce qui me freine c'est effectivement ce que tu as dit : peur de le fusiller, et prix.
Pour la montée, tu préfères porter le snow? Perso depuis cette saison, je le traîne au bout du leash, et je trouve ça bien mieux.

Le problème avec les raquettes, c'est ce que tu en fait une fois monté :
-tu les laisses là ou tu grée, mais si tu vas loin et qu'il y a pu de vent, :?
-tu les portes dans le dos, et ça casse un peu la sensation de légèreté en freeride, et limite le freestyle...
Je rêve de raquettes qui pourraient se transformer en dorsale une fois en descente ou en snowkite!
60kg-FS So² 15+11+6, Gx HydraV6 7
TT Kookaboorra, surf Blackwings nugget 5', Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
nicolasroro
Messages : 56
Inscription : mer. 27 mars 2013 18:19
Localisation : Haute-Savoie

Re: Splitboard VS snowboard

Message par nicolasroro » dim. 25 févr. 2018 21:29

Le leash pour traîner le snowboard, jamais essayé, c'est certainement plus facile mais cela sera sûrement gênant suivant la configuration du terrain.
Les raquettes, je les mets sur le sac à dos, c'est léger et, au final, tu les oublies. Je préfère surtout les garder, avec mon sac, car en cas de baisse/arrêt de vent, je reste autonome.
Après, avec des conditions sûres, à plusieurs, on prend l'habitude de laisser les sacs à un endroit sur zone. Normalement, en montagne, pas de problème.
Effectivement, avec les raquettes sur le sac à dos, ça fait tortue ninja. Il m'est déjà arrivé de prendre des plombs avec le bazar dans le dos mais il faut compter sur le type de neige en cas de chute, pas de problème. Et il y a toujours une 2ème voile dans le sac pour amortir.

Concernant freestyle et randokite, je reste prudent car en cas d'immobilisation forcée, en moyenne ou haute montagne, en dehors des domaines skiables, c'est l'hélico qui reste le seul secours. Je préfère donc me limiter.
Un chemin de mille lieues commence toujours par un premier pas
Lao-Tseu

Avatar de l’utilisateur
stef
Administrateur du site
Messages : 4236
Inscription : lun. 6 août 2012 20:33

Re: Splitboard VS snowboard

Message par stef » dim. 25 févr. 2018 21:44

Merci pour les infos, c'est super. Je me posais aussi la question sur ajouter un split à ma panoplie. Mon snowboard après 20 ans de bons et loyaux services (dont un décrochage du toit atterrissage dans le bas-côté) a rendu l'âme. Je me posais la question du split. J'ai vu qu'il y a avait un ou deux modèles Twin-tip dans la production et sinon je n'avais pas pensé à aluflex mais je regardais chez Phénix. https://www.phenix-snowboards.com/ ... du coup c'est à réfléchir parce qu'une bonne paire de raquettes et un snowboard qu'on traîne (je suis un peu flegmard comme balboxl :-)) ... surtout que j'aime pas les boots trop souples. Car il faut qu'elles soient un peu souples pour la montée en split non?

Je suis repassé en ski de rando bien larges (Soul 7 180cm) depuis un plan un peu chaud chaud de nuit avec les gamins (2 à l'époque dont un sur le dos de maman dans son sac grand froid) dans le Dachstein (c'est un domaine freeride un peu comme la Grave). Le ski avec les peaux apporte une sécu à la descente avec les gamins que je n'ai pas en snowboard ... surtout quand le guide avec qui tu as fait le trajet de descente au matin te dit "non non pas la peine de prendre les raquettes" ... il avait dû abuser de la farine celui-là!).

Sinon, je confirme. En ski, le snowkite c'est bien plus simple! (même si mon niveau de ski c'est pas mon niveau de snowboard)
Flysurfer speed 1 7m, speed 2 12m, psycho 4 4m, 6m et 10m DL, Concept Air protos 4.5, 6.5, 8.5 + quiver varié de surfs

Avatar de l’utilisateur
nicolasroro
Messages : 56
Inscription : mer. 27 mars 2013 18:19
Localisation : Haute-Savoie

Re: Splitboard VS snowboard

Message par nicolasroro » dim. 25 févr. 2018 22:24

Non, pour la tenue du pied dans le dévers, il vaut mieux des boots plutôt rigides en configuration split.
Dans le cas contraire, la cheville travaille trop et laisse trop le ski se plaquer dans la pente. Vive les ampoules pour le pied qui fait du va et vient dans la chaussure !

Je m'explique : dans des pentes douces, le ski ou le ski du split monte droit. Jusqu'à un certain point et avec l'utilisation des cales pour diminuer l'extension de la jambe, on essaye de garder le maximum de la surface de la peau sous le ski en contact avec la neige. En dévers (car la pente devient trop forte), le ski peut encore se plaquer mais il a une orientation oblique par rapport à la pente (cela nécessite souplesse des chevilles et des genoux voire du bassin) mais le corps reste logiquement vertical : ça commence à poser problème au niveau ergonomique, surtout dans l'effort. Jusqu'à un certain point, suivant la trace et le type de neige, ensuite, c'est la carre amont qui assure l'accroche ainsi qu'une petite partie longitudinale de la peau (quelques centimètres). Dans cette configuration, il faut donc que la chaussure soit suffisamment rigide pour "tenir" l'effort causé par le poids du corps sur une toute petite partie du ski qui devrait rester horizontale (sur le plan de la largeur). Sinon, la carre dérape, la peau accroche moins dans ce sens et c'est la glissade.

Les skis du split sont très larges donc l'effort est en conséquence. Autre point, en montée, les skis du split sont inversés : c'est la carre interne du ski amont du split qui est à l'extérieur pour l'accroche. Son rayon de courbe est plus "droit" que celui des extérieurs.

Vous voyez, les raquettes c'est plus simple ! Des boots souples sont alors conseillées car la raquette va naturellement suivre la pente qu'on lui impose. Avec la matière, la structure, les lanières et les pointes, elle fait le boulot. Le corps doit alors suivre, c'est la raison pour laquelle on adopte souvent une allure de crabe dans les pentes déversantes moyennes à fortes.
Un chemin de mille lieues commence toujours par un premier pas
Lao-Tseu

Répondre