Le tour de Planier en Foil.

Coin ciné et vidéo

Modérateurs : boZZo, stef

bisoc
Messages : 1467
Inscription : lun. 20 août 2012 16:04

Re: Le tour de Planier en Foil.

Message par bisoc » mar. 13 mars 2018 10:24

balboxl a écrit :Sacré endurance. A ce niveau, c'est vraiment de la voile, plus du sport de plage!
ouais c'est pour ça que je disais chaud, même entrainé, et préparé.

moi quand je m'éloigne du bord j'ai peur des requins donc bon aller au planier. je préfère en video (sympa d'ailleurs).
Sonic 18, Pulsion light 15, Compi 11, Wave SST 8/6/4 , Rally 4, HB 5'7/6'1, ketos foil

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 3109
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Le tour de Planier en Foil.

Message par balboxl » mar. 13 mars 2018 20:59

mode "je suis jaloux alors je bâche" :
en toute honnêteté, quand je fais ce genre de connerie (à mon niveau, cela veut dire suivre Giarmo. Il aime bien naviguer au large l'animal), je n'y éprouve que très très peu de plaisir.
Du stress, de la mer à la con (ni flat ni vague), des longues minutes sur le même bord à cramer la cuisse, le tour d'un bout de caillasse et retour, le tout sans jamais avoir osé balancer un jump car "c'est pas l'enroit où se planter".
Et j'ai la même peur irrationnelle que vous des requins (j'ai nagé quelques dizaines de fois avec, mais y a rien à y faire, je m'y fais pas).

Tout pareil en snowkite, quand je suis avec des trous du c*l dont le seul but est d'enquiller des kilomètres sur la montre gps gamine, et ne prennent pas le temps de trasher les combes de poudre, ça me saoûle. Et pareil question bestioles, en décembre dernier au fin fond de l'aubrac, avec la nuit qui tombait, le brouillard qui revenait, quand un loup est venu faire le curieux je faisais pas le mariole (même si ça attaque 'encore moins', et que je préfère largement être face à un loup qu'à un requin).
60kg-FS So² 15+11+6, Gx HydraV6 7
TT Kookaboora, surf Blackwings nugget 5', Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
voodoo13
Messages : 4008
Inscription : sam. 18 août 2012 17:51

Re: Le tour de Planier en Foil.

Message par voodoo13 » mar. 13 mars 2018 21:51

balboxl a écrit :mode "je suis jaloux alors je bâche" :
en toute honnêteté, quand je fais ce genre de connerie (à mon niveau, cela veut dire suivre Giarmo. Il aime bien naviguer au large l'animal), je n'y éprouve que très très peu de plaisir.
Du stress, de la mer à la con (ni flat ni vague), des longues minutes sur le même bord à cramer la cuisse, le tour d'un bout de caillasse et retour, le tout sans jamais avoir osé balancer un jump car "c'est pas l'enroit où se planter".
Et j'ai la même peur irrationnelle que vous des requins (j'ai nagé quelques dizaines de fois avec, mais y a rien à y faire, je m'y fais pas).

Tout pareil en snowkite, quand je suis avec des trous du c*l dont le seul but est d'enquiller des kilomètres sur la montre gps gamine, et ne prennent pas le temps de trasher les combes de poudre, ça me saoûle. Et pareil question bestioles, en décembre dernier au fin fond de l'aubrac, avec la nuit qui tombait, le brouillard qui revenait, quand un loup est venu faire le curieux je faisais pas le mariole (même si ça attaque 'encore moins', et que je préfère largement être face à un loup qu'à un requin).

Pareil le côté freeride/ballade me saoule pas mal. Enquiller de la borne n'a jamais été mon truc, comme en bécane: si c'est pas plein de virolos, ça m'intéresse pas, mais alors pas du tout.
Par contre, aller taquiner un milieu hostile ou juste assez aléatoire avec un très bon pote ça peut changer la donne. Y a le côté préparation qui est intéressant aussi. Et puis un peu d'adrénaline avant d'avoir bouclé le tour vu qu'il y a toujours un risque.

Par contre je sais pas ce que vous avez avec les animaux, perso j'ai vu un seul requin en Méd et c'était il y a très longtemps entre Marseille et les Baléares. Je n'ai pas le souvenir d'une attaque de requin en Méditerranée durant toute ma vie; je ne suis pas un papi mis ça commence à dater qd même un peu.
On a vu une orque passer sous le bateau aussi, ça ça calme ! C'est gros et ça va vite, très vite.
Dans les trucs impressionnants aussi : les baleines qui viennent jumper à 100m de ton canot de 9m et du con de sous-marin qui émerge à 50m de nous en pleine nuit.
Speed 3 DLX 12m / Religion MKIV 10.5m et 7m / Pansh Genesis 6.5 / Matata Kite 5.2 / Catch Kite 5.2 / Et aussi: surfs, funboard, bodyboard, Sealion, MTB... et des jumeaux (année modèle 2010).
(82kg à sec, bien plus lourd "imbibé"...)

Avatar de l’utilisateur
giarmoleol
Messages : 818
Inscription : ven. 5 juil. 2013 08:04
Localisation : Le Jaï / Le cavaou - Almanarre / Ayguade

Re: Le tour de Planier en Foil.

Message par giarmoleol » mer. 14 mars 2018 10:49

balboxl a écrit :mode "je suis jaloux alors je bâche" :
...à mon niveau, cela veut dire suivre Giarmo. Il aime bien naviguer au large l'animal...
Du stress, de la mer à la con (ni flat ni vague), des longues minutes sur le même bord à cramer la cuisse...
Avec une planche qui glisse avec un vrais cucul et une vraie tétête et avec des straps, ça change la donne par rapport à ta board frimstaïleur: la mer parait achement moins à la con, et la cuisse ne crame que si tu est toilé comme un goret et que tu décides de déterminer à quel point tu peux serrer le vent...

Et pi aller voir de l'autre côté de la baie si la vue n'est pas plus belle c'est sympa (photographe amateur inside).

Un Amer ou un point géographique au vent est un objectif comme un autre. Moins spectaculaire que le "Aujourd'hui je passe au moins un back-Truc2blind-Machin2no-Faceplant-ni-plat-couille", mais ça permet aussi de déterminer si la session sort de l'ordinaire et si elle est officiellement réussie. Même principe que de jouir d'un enchaînement bottom roller particulièrement smooth sur une vague particulièrement belle pour valider un session vague.

L'engagement est de type différent dans les trois cas, mais donne le même piment et la même banane jusqu'aux oreilles de retour à la plage.
Et dans les 3 cas, tu peux doser la quantité d'engagement que tu veux prendre selon la technicité du back-Truc2blind-Machin2no-Faceplant-ni-plat-couille, la taille de la vague ou la topographie du lieu et la localisation de l'objectif.
Dernière modification par giarmoleol le jeu. 15 mars 2018 14:32, modifié 1 fois.
FS Speed III 21, Sonic FR 11, Speed IV 8 - Foil Gong Hellvator, JBK Speed Crossing, Spleene Zone
Dans la naphtaline au fond du garage : Cabrinha Crossbow 13

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 3109
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Le tour de Planier en Foil.

Message par balboxl » mer. 14 mars 2018 19:48

cépôfô

bon, Giarmo j'appréhende un peu quand je te suivrai d'une manière débile lorsqu'il te passera par l'esprit d'aller faire le tour de l'île de Lobos depuis Flag beach, Fuerteventura, next stop Moroco, 200 km... Si l'on pouvait juste se contenter de sortir en caisson de race dans un shore break de 3-4 mètres, ça m'arrangerait :D
plan à la con.jpg
60kg-FS So² 15+11+6, Gx HydraV6 7
TT Kookaboora, surf Blackwings nugget 5', Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
giarmoleol
Messages : 818
Inscription : ven. 5 juil. 2013 08:04
Localisation : Le Jaï / Le cavaou - Almanarre / Ayguade

Re: Le tour de Planier en Foil.

Message par giarmoleol » mer. 14 mars 2018 23:54

balboxl a écrit :cépôfô

bon, Giarmo j'appréhende un peu quand je te suivrai d'une manière débile lorsqu'il te passera par l'esprit d'aller faire le tour de l'île de Lobos depuis Flag beach, Fuerteventura, next stop Moroco, 200 km... Si l'on pouvait juste se contenter de sortir en caisson de race dans un shore break de 3-4 mètres, ça m'arrangerait :D
plan à la con.jpg
Déjà j'aurais pas la speed crossing, la zone ne cape pas top... Mais si c'est pas trop side, qu'on est bien toilés et que les 3-4m sont assez longs...
:X
FS Speed III 21, Sonic FR 11, Speed IV 8 - Foil Gong Hellvator, JBK Speed Crossing, Spleene Zone
Dans la naphtaline au fond du garage : Cabrinha Crossbow 13

moana
Messages : 4
Inscription : mer. 6 déc. 2017 16:06

Re: Le tour de Planier en Foil.

Message par moana » jeu. 15 mars 2018 14:22

j'ai des boudins et une 15m elf qui volent parfaitement , j'ai acheté des pansh que je dois regler : aurora 2 10m , genesis 6 et 12 m

moana
Messages : 4
Inscription : mer. 6 déc. 2017 16:06

Re: Le tour de Planier en Foil.

Message par moana » jeu. 15 mars 2018 14:28

pour les longues ballades je prend l'easy car elle a une bien plus grande plage de vent ( de ketos)

moana
Messages : 4
Inscription : mer. 6 déc. 2017 16:06

Re: Le tour de Planier en Foil.

Message par moana » ven. 16 mars 2018 10:59

Il y a eu qu ‘une trentaine d’attaques de requins en deux siècles en méditerannée , mais il n’est pas habituel de nager pendant des heures à plus de 8km au large donc on augmente considérablement le risque surtout à la période du thon , donc en été et un groupe de plongeurs au Frioul il y a quelques années a été effrayé par un gros requin blanc qui les a suivi du fond jusqu’au bateau.
A la réunion les surfeurs prudents ont des lunettes de piscine afin de vérifier qu’il n’y a pas de requins qui leur tourne autour , car en présence d’un requin il faut lui faire face ainsi il sait qu’il ne peut pas bénéficier de la surprise s’il attaque et qu’il subira des réactions de défense .Face à une grosse proie les requins attaquent par derrière et par le fond avec leur dessus gris ils sont très peu visibles , ils mordent d’un coup et s’éloigne le temps d’attendre que la proie se vide de son sang.Donc si on est exposé à nager longtemps il est rassurant ou plutôt prudent d’avoir des lunettes de piscine, pas donc forcément rassurant car si on voit des grosses bêtes on sera bien plus mal que si on ne les voit pas
En mer rouge sur un haut fond au large alors que je nageais avec palmes et plaquettes j’ai été suivi par 4 requins de deux mètres , à un moment il en manquait un , j’ai fait front et j’ai bien fait car il arrivait par derrière et par le fond, mais j’avais des plaquettes avec devant des couteaux de cuisine très éguisés car je savais que je n’aurai pas le temps de sortir un couteau d’un étui sur la jambe, donc il a tourné et moi je suis remonté sur le bateau
Donc au bord le risque d’être attaqué est nul mais exceptionnel à quelques km du bord si on nage pendant des heures ; des plongeurs pour faire de la vidéo attirent des requins bleu au large avec des sardines
Pour revenir au foil sur les longues distances au large on est exposé aussi aux collisions, les poissons en particulier les poissons lune qui peuvent facilement nous casser le foil et ils sont nombreux à la surface en été , les objets flottant parfois immergés donc invisibles et les écueils or il y a beaucoup de hauts fonds autour du Planier

Répondre