Serre-Ponçon (05) - jeûne genevois 2019

Trips et voyages

Modérateurs : boZZo, stef

Avatar de l’utilisateur
nicolasroro
Messages : 151
Inscription : mer. 27 mars 2013 18:19
Localisation : Haute-Savoie

Serre-Ponçon (05) - jeûne genevois 2019

Message par nicolasroro » lun. 9 sept. 2019 09:51

Bonjour,

Petit compte-rendu de trois belles journées passées sur le lac de Serre-Ponçon, avec Marc et un objectif commun : profiter de belles conditions pour enquiller des bords et des bords en foil.
Nous avons donc sciemment évité Beauduc car c'était de (trop) grosses conditions assurées. Descente par les Alpes le jeudi matin et arrivée tranquille vers 15 heures. Vent d'ouest bien installé, entre 15 et 17 noeuds, je me garantis un tour jusqu'au pont en partant en 9m² et Matata.

Peu de monde sur la plage et niveau bien bas :
Image

Plan d'eau réduit mais grande plage pour gréer :
Image

Nous élisons domicile au camping municipal de la Garenne. Au petit matin, sa rive (et sa plage) ont une drôle de tête, avec Embrun en arrière-plan :
Image

Idem pour la base de voile de Chadenas où j'avais gouté au thermique du lac il y a plus de 25 ans :
Image

Le ciel se dégage en matinée et le vent s'installe vers 12h30. Le temps d'aller faire le tour du lac amont en vélo samedi matin :
Image

L'emprise de la carrière et le spot des Eaux Douces vus depuis Puy-Sanières :
Image

Le spot reste toutefois très agréable, l'eau chaude, le soleil présent et ce fût trois jours propices à marquer les acquis en foil + 9m², entre 10 et 15 noeuds en 1ère partie d'après-midi et forcissant en fin de journée. Seule la session de fin de journée de samedi n'a pas tenu ses promesses, avec un vent pas très régulier et de grosses molles. C'était peut-être le moment d'essayer les grosses pelles de l'équipe Ketos.

Le lac amont avec sa large zone de sédiments qui baigne affreusement, d'une forte poussière, la zone commerciale en entrée d'Embrun, dès que le vent souffle :
Image

Sans attendre le vent dimanche midi, nous plions le campement via Gap, en projetant éventuellement de naviguer au Monteynard. Le vent est bien soutenu mais côté Savel, il n'y a que des planchistes (peut-être que le kite n'est pas autorisé sur la plage du camping en cette période ?) et la pluie commence à arriver du nord. Plutôt que de faire le tour, nous passons notre chemin sans regret.

C'est un peu la 1ère fois que je ne sors qu'une voile durant trois jours de navigation : c'est le thermique magique du Serre-Ponçon !!!
Les cailloux de la plage lui ont néanmoins infligés une petite balafre sur le BA.
Un chemin de mille lieues commence toujours par un premier pas
Lao-Tseu

Répondre