Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Ici on parle de cerf-voiliers et autres Jolly Rogers

Modérateurs : boZZo, stef

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 6256
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Message par balboxl » dim. 10 oct. 2021 22:45

Les conviviales s'enchaînnent :) . Cette fois sur les terres de catakiteandco (https://catakiteandco.fr/), à l'almanarre (plus exactement, plage du mérou, Hyères).

On a raté le vendredi mais à priori, ça a surtout été l'occasion de donner le bain aux ailes.... Quand on est arrivés samedi (après un super stop chez l'italien de la Ste-victoire, j'ai nommé Giarmoleol 8-) ), il y avait du monde qui séchait !

Étaient présents : catakiteandco, avec 2 cata et une dizaine de membres, Éric avec deux kitetender, dont un qui était super gentiment à disposition pourAile-Iz et moi, ArmorKite qui avait fait le déplacement avec un AK 6.50 depuis la BZH, et Syroco avec 3 membres (dont Batla) et une exposition de la maquette.
1.jpg
Une partie des forces en présence : au premier plan les 2 kitetender, derrière un des cata, et sur l'eau, l'AK 6.50. Plus 1 des 2 zod' de sécu.


Le week-end était prévu pétole de chez pétole sur tout le sud, avec une chance sur un malentendu à l'alma... Le samedi, beaux cumulus le matin avec pétole tournante, puis on observe le gros noir qui suce avec intérêt. Le vent se lève d'Est, les prév' indiquent de l'Ouest :| ... On bouffe (super organisation : repas, base et barnum sur la plage :D ), puis ça tient -> on se chauffe.

8-12 nds, Éric (distributeur kitetender) nous prête une aile avec le kitetender. Un proto de bandit 17m², Éole sait combien je taille les bandit à longueur de journée... J'essaye d'y aller sans à-priori, et le déco de la 17 dans un vent un peu léger se passe mieux que je l'appréhendais. Départ rock'n'roll, on est pas rodés, c'est plein ON, faut pas détendre les lignes dans le light... On perd Aile-Iz dans la bataille de l'embarquement brouillon, Batla est à la barre, on prend le bateau en main : descente et blocage de la dérive puis du safran, prise d'un peu de vitesse et jugement de la maniabilité du truc, puis on jibe, et on récupère Aile-Iz qui a nagée pour s'écarter de la plage.
Bonne session, à 3 sur le dériveur de 4m. La 17 bosse bien mais est hyper physique à border, malgré un suspentage la rendant moins présente en barre (suspentes décalées vers les oreilles, ce que permet ce proto aux attaches multiples). Malgré les 3 personnes et les 8-10 puis 10-12 nds, le bateau marche bien, bonnes accélérations au planning. Batla a toujours le don de m'impressionner quand il travaille une aile sur un kiteboat, toujours l'impression qu'on va tout péter (et des fois, c'est le cas !).

On tourne sur les bateaux, catakite part avec une breeze 11, option balade chargés 4 à bord du cata bien stable, le 2ème kitetender part avec une marabou 12 je crois, donc option tranquille aussi, et ArmorKite sortent tester leur proto de caisson fermé 23m² dédié kiteboat.

Sur le kitender, au pilotage, la sensation de puissance est grisante. A la barre, le bateau est réactif, et le barreur a son rôle dans la gîte du bateau (le moindre coup de stick fait pas mal gîter le bateau, surtout si la dérive pivotante est complétement descendue), et dans le bon maintien de la tension des lignes de l'aile, et de leur angle. Lignes trop vers l'étrave, et c'est la détente de l'aile. Lignes trop à la perpendiculaire, et c'est la grosse charge, avec éventuellement, chavirage... L'équilibre a 3 est un peu détérioré / le placement est plus difficile à trouver, et cela nous arrive : on dessale. J'étais sur le bateau, et honnêtement, je me souviens même plus si j'étais à l'aile, à la barre, ou spectateur. Je crois que j'étais le poids mort sur ce coup, mais pas sûr. En tout cas, c'est allé vite ! Très vite. Check rapide que tout le monde répond : que personne n'est bloqué sous le bateau... Je suis sous le vent de la coque, les deux autres sont au vent, donc la seule chose que je vois, c'est la coque retournée, et les prélignes de la barre qui sortent de dessous le bateau, c'est assez flippant...
Facile de grimper sur la carène du bateau (malgré le harnais), puis de redresser totalement la dérive, et mes 60 kg suffisent pour faire bras de levier et ressaler le bateau, une fois assuré que tout le monde se tient au bateau. Car une fois dans le bon sens, faut anticiper que tiré par l'aile, le bateau va partir fort...

En milieu d'aprèm, une fois tout le monde bien rassasié, Éole faiblit graduellement. La breeze part à l'eau et ne remontera pas, le cata "pose" la marabou dans le mini shorebreak et n'arrive pas à démarrer son hors-bord (robinet d'essence fermé :mrgreen: ), et je veux montrer au pilote qu'on peut faire bouger fort la 17... Avec toute ma pédagogie habituelle, je choppe une préligne et fais plonger l'aile.... Elle ne remontera pas :oops: . Malgré l'aide d'un zodiac, impossible de redécoller dans 6-7 nds, on replie et on se fait remorquer.
Depuis la plage, on admire l'AK 6.50 qui prend en main la 23m², part au large, bâche ("oooh"), redécolle ("aaaah....clap clap clap"), puis re-bâche ("ooooh.... bon... apéro ?").

Super soirée chez catakite, avec plancha, concert, une quarantaine de passionnés :), ça discute kite, bateau, foil & paravane, expériences, de partout.

Le dimanche, pétole bienvenue le matin. Juste de quoi faire un petit tour de SUP avec Aile-Iz, découverte pour elle.
0.jpg
"La vie est belle" 8-)


Elle masterise vite le truc : on s'est pas mis à l'eau, et elle rame en ligne droite sans avoir à changer de côté. Donc sur du flat, je considère qu'en 2 minutes, elle a fait le tour de 100% des tucs qu'on peut faire en SUP :D .
Les modèles météo se contredisent tous, et la plupart indiquent 2 bascules dans la journée... Mais un vent side, puis side-off, nous font sauter dans nos combi.
Le pilote d'ArmorKite et moi, on s'est fixé pour objectif de sortir leur 23m² dans le plus d'air possible, sur le bateau le plus léger (le kitetender), avec l'équipage le plus léger (lui et moi).

Petite appréhension avant de décoller une 23m² que je ne connais pas, dans 8-15 nds off-shore bien rafaleux et ON/OFF,
avec une barre sur laquelle elle n'a jamais été montée (et pas très adaptée, vieille barre Ozone de snowkite, larguant sur les arrières et avec séparation des avants très haute... Et la fumeuse poignée de largage située pile là où t'as envie de tirer les avants...). Ça se passe mieux qu'appréhendé, départ un peu tendu car on a été un peu joueurs avec les obstacles (l'AK 6.50 sur la bouée), mais ça passe sans taper (a pas touchéo !).
2.jpg


Une fois au large, on relâche le trim, on baisse l'aile... Oh - My - God... Ça marche ce truc :D ! Pu---tain, ça marche fort, très fort :shock: !
On est direct au planning... L'impression à la fois désagréable et grisante, qu'on va tout péter... Y compris le mur du son... Le truc avionne, le puit de dérive touche plus vraiment l'eau, l'étrave vole sans toucher les vagues de 30-50 cm. L'aile, que j'avais trouvé floue et camion sur la plage, se révèle agréable, avec une pression en barre très très légère (très agréable quand tu bordes pour tracter 200 kg au planning full speed), et une puissance délivrée progressive.
Quelques bords au tarting, deux-trois bien abattus, à tirer des grandes droites au planning dans les vagues, puis un zod' nous permet d'échanger avec Batla, histoire que j'aille quand même retrouver Aile-Iz sur la playa.

On sort le 2ème kitetender, avec la bandit 17... Deuxième appréhension, le vent est monté, et c'est tout de même pas classique de décoller 17m² dans du side-off à 15-20 nds... Trimé à fond, ça passe encore une fois crème, le gros camion dégaze bien. Et les arrières ont été réglés pour avoir moins de pression.
Aile-Iz appréhende un peu qu'on ne soit que tous les 2 sur le bateau et qu'elle doive donc barrer impec', mais après un départ nickel, le doute se lève. Elle assure à la barre, et en plus, avec de l'air, tout est plus facile... Les aile sont chargées en nav', elles peuvent être stockées dégazées au zénith avec le bateau bout-au-vent, on peut faire les jibe lentement par le zénith...
On se tire la bourre entre kitetender. Je pensais qu'on allait se faire bouffer par la 23 à caissons :
phpBB [video]


3.jpg



Mais je revois un peu mes pré-supposés de kiter... En kiteboat, la finesse aile peu chargée fait moins la différence. Ce qui compte, c'est la finesse aile chargée, très chargée. Le boudin 17 tire très bien son épingle du jeu, à bosser full incidence et à envoyer des sinusoïdes bien vénères. Le caisson est plus calé, et a plus faible incidence... En kiteboat, il y a une prime à la puissance brute, qu'il n'y a pas en kite (et encore moins en kitefoil). J'aime bien ce côté "prime au plus con" :mrgreen: . Et du coup, on se les bouffe :) . On se les fume même :D . Bon, on a peut-être 40 kg de moins (20 kg d'équipage de moins, et il se révèlera qu'ils ont pris un peu d'eau aussi). Mais on se les fume :lol: ! Et le tout, à 15-25 nds, en permanence au planning... Le tuc est une bête. "20 ans de métier, jamais vu ça". Ça marche encore plus fort que le tricat 30' (petite bombe trimaran) avec laquelle Giarmoleol et moi, on s'était cagués dessus dans du mistral. Le machin tartine du pâté de tout l'arrière de sa carène planante, passe les vagues sans trop taper et surtout sans ralentir, malgré sa faible inertie... Et surtout, les accélérations sont hallucinantes pour un bateau. Et les changements de direction.... Disons que l'on comprend pourquoi Éric nous a plusieurs fois rappelé qu'il faut que le barreur se tienne bien aux footstraps disposés sur le bateau ! Barré finement, c'est stable, très stable, on peut envoyer en confiance, et il se dégage du tout une impression de puissance infinie...

La 17 est moins présente en barre que la veille, mais ça reste sportif, voir viril / bourrin. Avec juste la moitié arrière du bateau au planning, et le safran hyper réactif (ça se joue sur des mouvements de quelques centimètres), Aile-Iz gère "like a boss", et les sensations sont géniales. Super moment en couple, avec une bonne connivence pilote / barreur nécessaire.

Puis on tourne sur les bateaux, on a pris une bonne dose (et l'aile est quand même physique), et on a pas mal de route pour rentrer... D'ailleurs, sur le retour, Fairlady, avec pourtant sa direction qui demande pas mal d'efforts, et ses quelques poneys qui rechignent pas à plaquer au siège, paraît presque fade... Super conviviale, merci à catakiteandco pour l'accueil et l'organisation royale, aux zods de sécu, à Éric et ses kitetender, aux participants,... :)
Dernière modification par balboxl le jeu. 14 oct. 2021 19:47, modifié 3 fois.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7,Crazyfly Hyper 7 2020
TT Kriss Custom Kookaboora 122x34 et 132x35, Foil Rupel F-1, Crazyfly F-lite 99x44, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 6256
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Message par balboxl » mer. 13 oct. 2021 19:49

Et une photo, de Batla au planning dans une douzaine de noeuds, avec la 23 d'ArmorKite :
4.jpg
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7,Crazyfly Hyper 7 2020
TT Kriss Custom Kookaboora 122x34 et 132x35, Foil Rupel F-1, Crazyfly F-lite 99x44, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
Aile-IZ
Messages : 14
Inscription : ven. 19 mars 2021 21:14
Localisation : Toulouse

Re: Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Message par Aile-IZ » mer. 13 oct. 2021 21:47

Super week-end kiteboat à Hyères !

Départ de Toulouse le vendredi soir, confiants et motivés, après nos journées de boulot ! Les 5 heures de route et l'apéro dînatoire chez Giarmoleol ne nous font pas peur :roll: : direction Hyères ! Le trajet en Z nous met dans l'ambiance, et après les bouchons Toulousains, le bitume file vers la Provence. Soirée très sympa et arhumatisée qui signe l'arrêt de notre virée. Nous repartirons au petit matin, avec un beau soleil et une vue imprenable sur la Sainte Victoire 8-)

Samedi, arrivée à Hyères en milieu de matinée, plage du Mérou. L'équipe est au complet : CataKite & Co, ArmorKite, Syroco, KiteTender, bref, une petit vingtaine de personnes. Il ne manque que le vent :cry: qui arrive au moment de l'apéro ! On saute dans les combis, les kiteboats sont mis à l'eau, les ailes gonflées et c'est parti. Balboxl se charge de décoller une bandit en 17m², Batla et moi tenons le kiteboat, le temps que Balboxl s'y installe. Le kiteboat une fois toilé part à vitesse grand V. Batla arrive à monter, je galère et reste finalement sur place :D Pas facile de grimper sur la coque malgré les footstraps. Balboxl et Batla reviennent me chercher et nous naviguons enfin. J'ai un peu peur de réveiller mon mal de mer en jouant les sacs de sable, mais les sensations de glisse, l'air marin et les quelques douches d'eau salée que nous prenons de temps en temps aident bien à le garder au loin. Par contre, pas facile à 3 de virer de bord... La synchronisation avec le sac de sable, i.e. moi, doit être au poil. Sinon, la coque gîte dangereusement. Mais c'est vraiment fun : Balboxl et Batla forment un super équipage ! Après un petit moment, je débarque sur le zodiac pour laisser ma place. Retour sur la terre ferme. J'ai hâte d'y retourner et profite des derniers souffles d'Éole pour monter sur le catakite où je retrouve Batla à la barre. Sensations complètement différentes : c'est beaucoup plus doux, plus stable, plus pépère.. beaucoup moins fun aussi. Éole se fait la malle vers 15h30 - soit 3 heures inespérées de nav. On galère à allumer le moteur du catakite (problème de robinet d'essence) et on remonte tous les bateaux sur leur remorque. Le catakite a souffert de cette sortie : une énorme prise d'eau dans le flotteur tribord qui n'aidait pas à la navigation :? Fin de journée chez Catakite avec supers grillades, super ambiance, super concert ! Bref, un samedi fort en émotions en tout genre.

Dimanche, Éole se fait à nouveau attendre... Petit tour en stand-up paddle sur une mer lisse. C'est une découverte, c'est sympa, surtout à 2, mais il nous tarde que le vent se lève. Quand il arrive, enfin, Balboxl part avec Th. d'ArmorKite pour tester leur aile à caisson en 23m² avec un des 2 kitetenders. Ils filent, voire ricochent sur l'eau :shock: Ils gèrent bien ! Impressionnant ! Après un petit moment, nous partons (avec un peu d'appréhension pour ma part), tous les 2 avec Balboxl sur le 2e kitetender. Il pilote, je barre. C'est aussi une première pour moi, et les termes maritimes (abattre, lofer, bâbord, tribord, etc.) sont une nouveauté. Mais la confiance et la bonne humeur sont là ! Le kitetender avec son aile en 17 dans 15-20 nœuds demande beaucoup de concentration pour le barreur. Il réagit au doigt et à l’œil ! Le moindre petit degré de barre se transmet au bateau. Impossible pour moi de regarder ailleurs que le cap : je reste concentrée, en mode PID. Nous nous prenons tout de même au jeu entre kitetenders et nous faisons la course avec Batla et Th. Je dois me tenir fermement aux footstraps et caler mon dos contre la coque pour barrer sereinement. D'ailleurs, le stick m'encombre plus qu'il ne m'est utile, je trouve. Balboxl jubile ! Nous allons vite, très vite et nous sommes (et restons) devant l'autre kitetender ! C'est kiffant ! Puis, nous tournons autour des zodiacs pour la séance photo, je cède ma place et retourne à terre. L'heure tourne vite, trop vite, et il est déjà temps de reprendre la route. C'est dommage, le vent est bien établi en ce milieu d'après-midi et nous aurions bien aimé monter sur l'AK6.50.

Merci aux organisateurs pour ce super week-end : tout était au top ! Vivement la prochaine conviviale !
FS speed 4 12, speedette 4 8 dlx, Door

Avo
Messages : 7
Inscription : jeu. 28 sept. 2017 12:08

Re: Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Message par Avo » jeu. 21 oct. 2021 21:50

Trop trop bien!
Des vidéos du tirage de bourre?

Petite question: quiconque se renseigne un peu sur le kiteboat peut lire que le cerf-volant supprime le gite.
Mais là on voit qu'on peut quand même dessaler facilement. Mes expériences en dériveur + kite indiquent la même chose.
Je pense qu'il n'y a pas de couple pour chavirer si on attache le kite sur le côté de la coque, mais quand ça passe par le corps du pilote, on retrouve un moment qui tend à faire chavirer. Probablement moins qu'avec un mât et une voile. Mais quand-même assez pour chavirer?
Où est le vrai?

Sinon, à quand et où la prochaine? On en est où du développement du kiteboat en France?
Bon vent!

Avo

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 6256
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Message par balboxl » ven. 22 oct. 2021 08:36

Salut,
Je vais relancer Batla pour les vidéos !
Après, c'est toujours pareil : ça rend moins en vidéo :/ .

Pour ne pas avoir de gîte, il faut que le point de tir soit aligné avec le centre d'effort anti dérive. Avec le kite tender et sa dérive pivotante assez longue, quand elle était verticale, dès que le bateau est trop chargé, ça commence à pouvoir gîter trop.
Surtout si l'on est 3 dans le bateau, avec un qui est moins bien installé, et qui a moins la place pour ajuster sa position.
L'autre truc, c'est que la position de l'aile dans la fenêtre influence la gîte. Pour se le représenter, il faut prolonger mentalement les lignes de l'aile, et imaginer où elles passent dans le bateau. Si l'aile est basse, la direction des lignes passe au-dessus de la dérive, et presque parallèle à la force anti dérive-> fort potentiel dd gîte.
Si l'aile est haute, la direction des lignes proche de la dérive, et presque perpendiculaire à la force anti dérive -> très peu de couple.

Là où ça devient funky, c'est quand tu rajoutes à cet effet :
-que la gîte dépend de la force de traction de l'aile
-que la gîte dépend de la force anti dérive, qui elle même est en général égale à la force de traction de l'aile, mais pas toujours (quand le bateau dérape)
-qu'avec le safran long du kite tender, le barreur peut faire gîter le bateau rien qu'avec un coup de barre.

La régulation de la gîte se fait via le placement des équipiers, et par le travail du barreur, qui ajuste la tension des lignes du kite (en faisant aller le bateau vers l'aile, ou le contraire).

Dans les faits, ça se passe bien, et facilement.
Une fois bien gîté lors d'erreurs grossières, le kitetender se cale sur son bouchain et devient bien stable (et il doit perdre de l'antidérive une fois gîté ainsi).
Le truc à faire, c'est que dès que tu es un peu toilé et proche du planning, il faut un peu relever la dérive, ce qui lui permet de déraper sur les surcharges, et d'avoir un centre d'effort anti dérive plus haut.
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7,Crazyfly Hyper 7 2020
TT Kriss Custom Kookaboora 122x34 et 132x35, Foil Rupel F-1, Crazyfly F-lite 99x44, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avatar de l’utilisateur
jmourso
Messages : 1499
Inscription : mer. 29 août 2012 13:51
Localisation : Marseille, Calvi

Re: Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Message par jmourso » ven. 22 oct. 2021 09:51

je pose la question car je n'en ai jamais vu en vrai et ne sais donc pas comme c'est foutu :mrgreen:
l'aile est fixée au bateau? si c'est le cas où ?
avec un chariot qui permet de decaler le point de tire sous le vent, ça devrait diminuer la gite?
si on fixe l'aile au fond du bateau ça devrait également diminuer la gite par rapport à une fixation en hauteur?
j'ai faux???
Aurora15, Pulsion 12, BWS ae2 11, Griffin 10.5, aura 9, Unity 8, Griffin 7, aura 7, ae2 5.5, Adam 5.5, conceptair Smart marine 4.5, genesis 3.3, Zone 5.3, TBK Haka, vent de folie nomad pliable, RSC platinium, tiki takoon 230, tiki flywar 225

Avatar de l’utilisateur
balboxl
Messages : 6256
Inscription : ven. 30 août 2013 18:59
Localisation : Toulouse

Re: Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Message par balboxl » ven. 22 oct. 2021 10:34

L'aile est fixée au bateau oui, sur un petit matereau, qui fait que quand l'aile est basse, les lignes ne viennent pas frotter sur le franc bord.
Barre classique fixée par son chicken loop, le pilote garde le leash.

Déporter le point de tir sous le vent permet en effet de diminuer le problème de gîte (en alignant les efforts de l'aile et de la dérive), mais une barre classique serait alors au-dessus de l'eau (à l'extérieur du bateau), il faut alors une barre déportée, ce qui engendre d'autres problèmes : transfert de l'aile du harnais au bateau plus compliqué (si aile décollée au harnais sur la plage), et problème de sentir où est l'aile sans la regarder (en se servant de la sensation de la direction de traction des arrières).

Il y a aussi la solution d'avoir deux dérives, et de ne descendre que celle au vent. Mais cela rajoute une étape pendant les changements de bord, qui sont déjà assez intenses !
58kg-FS So3 15+9, So2 6, Gx HydraV6 7,Crazyfly Hyper 7 2020
TT Kriss Custom Kookaboora 122x34 et 132x35, Foil Rupel F-1, Crazyfly F-lite 99x44, Snow Nobile Remi Meum 148, Mtb MBS 90
PL arc840, North fabio13 modifiée monopeau

Avo
Messages : 7
Inscription : jeu. 28 sept. 2017 12:08

Re: Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Message par Avo » dim. 24 oct. 2021 08:40

Merci pour toutes ces explications! J'espère vivement assister à une prochaine conviviale si c'est dans la moitié nord. Je n'ai pas pu aller en Bretagne cet été mais je reste vigilant! Y'a une mailing list? J'ai(me) pas Facebook.

Je n'aurais pas pensé à tes explications sur le dérapage et la dérive moins plongeante selon la situation.
Je suis en train (enfin quand j'ai un peu de temps) retaper le puits de dérive d'un Beneteau Wizz pour cet usage. Donc je vais viser la dérive pivotante, je pensais faire un dérive sabre pour me simplifier le travail.

En attendant j'expérimente sur une vieille planche à voile à dérive et je suis surpris de la facilité d'utilisation et du cap quand je suis seul. On a essayé à 2 hier et on arrive juste à faire du travers. Mais bon c'est avec une Nasa donc c'est améliorable facilement niveau cap.

La chose la plus étonnante est la quasi absence de gîte en effet. Je joue sur la position sur la planche pour tourner. Pas de gouvernail.

Pour le moment pas de harnais. Une pagaie avec moi au cas où pour la sécu et l'usage mixte c'est tout.

Less is more....

Avo

Avatar de l’utilisateur
stef
Administrateur du site
Messages : 5655
Inscription : lun. 6 août 2012 20:33

Re: Conviviale kiteboat 8,9,10 octobre 2021 / Test kitetender 400

Message par stef » mar. 26 oct. 2021 10:27

Salut Avo, tu nous ferais pas un post spécifique sur tes essais si tu as un moment de libre (on aime bien les photos :-) ). Sur FZ, on a Alf Alf aussi qui tente pas mal de trucs et nous donne des infos régulièrement (souvent assez insolites). C'est toujours intéressant et rafraîchissant.

Stef
Flysurfer speed 1 7m, speed 2 12m, psycho 4 4m, 6m et 10m DL, Concept Air protos 4.5, 6.5, 8.5 + quiver varié de surfs

Répondre